Comment communique-t-on le social des Centres Sociaux ?

L’objectif de cette rencontre avait pour but de travailler un outil, élaboré à partir des réunions précédentes, qui permettrait de mieux communiquer le social dont on parle dans les centres sociaux.
Consultez les fiches des ateliers
• ATELIER 1 en direction des Financeurs
• ATELIER 2 en direction des Médias
• ATELIER 3 en direction des Usagers
• ATELIER 4 en direction des partenaires

Étaient présents à la rencontre régionale du Réseau des Centres Sociaux de la Région Centre qui a eu lieu au Centre social Pont Bordeau géré par l’ASCA à Saint Jean de Braye (Loiret) :

• 26 Centres sociaux,
• 72 participants
• dont deux représentants des CAFS du Loiret et de l’Eure et Loir
• et des élus municipaux

En effet, à partir d’une rencontre en novembre 2008 à laquelle avait participé Jacques Eloy, administrateur à la fédération nationale et administrateur de l’association « Mémoires Vives Centres Sociaux » (faire lien avec le site de la Fcsf), les centres sociaux de la région ont identifié les concepts clefs défendus par le réseau national.
Très vite la question fut par la suite : comment peut on communiquer ces concepts clefs auprès des usagers, des partenaires, des médias, afin de faire savoir ce que l’on fait ?
De cette question, travaillée plus tard par département, a été créé un outil élaboré à partir des éléments recueillis, qui nous permet de faire valoir l’action des centres sociaux auprès de nos partenaires.
Le réseau, espace participatif construit à partir de l’apport de chacun, a voulu présenter cet outil à l’ensemble des 28 centres sociaux ayant participé depuis un an à ce travail et ainsi tenter de l’améliorer afin de pouvoir, par la suite, le transmettre à l’ensemble des acteurs.

La journée s’est alors déroulée en trois temps :

1 Temps de travail en ateliers permettant une présentation de l’outil, des échanges avec les participants afin de le compléter : « ensemble comment pouvons nous l’améliorer » ?
2 Un théâtre forum déclencheur permettant à chacun, à partir d’une scènette, de construire une situation pour ainsi identifier la manière dont on parle des actions des centres sociaux. A partir de ces situations, l’ensemble des participants proposaient des alternatives permettant de faire le lien avec les concepts clefs repérés dans l’outil.
3 Une tribune libre sur le réseau, permettant d’informer l’ensemble des acteurs du processus d’évolution du réseau, et ainsi, à partir de leur questionnements, identifiés les attentes du réseau et échanger sur la notion d’adhésion.

1 Restitution des Temps de travail en ateliers :
« Comment communique t’on le social des centres sociaux auprès de nos financeurs ? »
« Comment communique t’on le social des centres sociaux auprès des médias ? »
« Comment communique t’on le social des centres sociaux auprès des usagers ? »
« Comment communique t’on le social des centres sociaux auprès des partenaires ? »
(faire le lien avec les restituions ci jointes)
Vous trouverez l’outil tel qu’il a été présenté à l’ensemble des acteurs, en bleu les modifications apportés en atelier par les participants.

2 Théâtre Forum Déclencheur :
• Animé par la troupe Arc en Ciel, (faire lien avec le résumé sur l’invitation) les participants ont pu durant deux heures, à partir de scènettes, venir dans l’espace de jeu afin de proposer des alternatives et ainsi confronter les points de vue.
L’objectif étant qu’à partir d’une scène établie, chacun puisse discuter, échanger et faire des propositions de changements pour donner à voir ce que l’on fait.

2 situations évoquées avec l’équipe porteur du projet pour permettre d’aborder d’une façon transversale, les 4 concepts relatifs aux objectifs généraux des centres sociaux.

1ère situation, première maquette :
Début de situation: Une habitante nouvelle sur le quartier et sur la ville va au centre social du quartier pour y inscrire ses enfants à l’école. Elle patiente à l’accueil personne ne vient, elle commence à s’impatienter. Un(e) employé(e)du centre arrive.
Conflit: Entre l’habitante et l’employée du centre. L’habitante n’est pas satisfaite des réponses apportées.
Rôles: Une habitante, un(e) employé(e) du centre social
Question: Comment Faire Pour accueillir et communiquer entre habitants et professionnels, et apporter des réponses adaptées.
——————————————————————————-
1ère alternative :
Tenter d’écouter et de s’intéresser à la personne accueillie. Etre à l’écoute. Contact, proximité. Faire du lien avec une personne ressource dans le quartier.
Cette proposition a rendu la personne accueillie plus calme elle reviendra

2ème alternative :
Accumulation des demandes de la personne à l’accueil. En ciblant les priorités, la personne s’est sentie entendue, rassurée.

3ème alternative :
Notion de prise en compte de la personne par l’utilisation du mot « bienvenue ».
La première demande a été mise de côté. Renvoi vers l’assistante sociale.
Conséquence de la proposition : habitante plus détendue.

4ème alternative :
Proposition d’agir avec la personne. En fonction de la demande, accompagnement vers les structures adéquates.

Relevés des conclusions :

– On n’attend pas une 1/2h dans un centre social
– Ce n’est pas le lieu où inscrire les enfants à l’école.
– Montrer de l’intérêt à la personne
– Apport de documentation (plan pour situer l’école)
– Appel fait à un usager de la structure pour conduire la nouvelle personne à l’école lien
– Nécessité de cibler les priorités parce que plusieurs demandes savoir être à l’écoute
– Manque de zone de confidentialité
– Adaptabilité face à la situation (changement de lieu pour plus de confidentialité, appel aux collègues

Mots retenus à la suite des relevés de conclusion :

Ecoute – Information et orientation pour la personne accueillie . Confidentialité – Discrétion – Transversalité – Solidarité dans l’équipe – Formation – Empathie (pour remplacer bienveillance).

2ème situation, deuxième maquette :
(partie racontée, mais pas jouée qui permet de présenter en amont la situation)
Un(e) résidente du quartier constate que ses factures d’eau ont augmenté considérablement. Il/elle appelle le bailleur. Elle décide d’aller voir une assistante sociale
Début de situation:1er temps: Dans le bureau de l’assistante sociale du centre social, l’habitante et l’AS. Celle ci dit qu’elle ne peut rien faire qu’il faut qu’elle s’adresse au bailleur, que cela ne fait pas partie des missions du CS
2ème temps: Le soir, réunion avec l’équipe du centre social, partenaires, bailleur, élus. L’AS relate son rendez vous avec l’habitante, elle est en colère. L’AS: « Qui a donné le RDV, il faut demander ce que veut la personne, j’ai perdu mon temps, le centre social n’a pas à s’occuper des factures d’eau des résidents… »
Conflit: Entre l’habitante et l’AS lors de la réunion du soir
Rôles: Une assistante sociale, une habitante, des professionnels du CS, des partenaires
Question: Comment Faire Pour communiquer et s’accorder d’une façon cohérente
Les différentes alternatives proposées ont montré qu’il est nécessaire lors d’une rencontre avec les partenaires de resituer le centre social par rapport à ses missions.
Dans cette maquette, le centre social offre les conditions pour que les gens agissent. Accompagnement par l’ensemble de l’équipe (mise à disposition de locaux et d’outils) afin de permettre une mobilisation collective.

Diagnostic partagé avec l’ensemble des participants :
Questions principales : de ces maquettes qu’est ce que j’ai appris, qu’est ce que j’ai compris, qu’est ce que je propose ? est ce que cela m’a aidé dans ma perception du centre social ?

L’accueil a un rôle primordial : il faut toujours se poser la question de l’accueil. L’accueil en centre social est tout à fait différent de l’accueil dans un autre lieu public. L’accueil est plus humain. Etre plus à l’écoute pour donner envie de revenir.
Mais il n’y a pas que des gens en difficultés qui viennent dans les centres sociaux.

Communiquer envers les partenaires demande à être travaillé. Cela ne s’improvise pas.
Toujours redéfinir les limites et rôles de chacun.
Pour bien communiquer il faut maîtriser le projet, les missions, les valeurs du centre social.

Pour certains participants :
Sentiment, à la suite du théâtre forum, d’être éloignés des pratiques. Les centres sociaux ne sont pas dans l’aide « assistancielle ».
On est sur des démarches de développement social local.
Dès le démarrage on co-produit un processus collectif.
Cela n’est pas ressorti du théâtre forum.
Comment se met on dans une posture d’écoute pour être force de proposition dans ce qui se fait ?
La communication doit faire partie intégrante du projet centre social.

3 Tribune libre sur le réseau :
Rappel de la dynamique régionale mise en place depuis 2005, de ses objectifs et de ses fondamentaux.
Faire réseau c’est sortir de son isolement, mutualiser les compétences, se former et donner à voir ce que l’on fait.

Questions ou interrogations par rapport au réseau :
« Le réseau permet une bouffée d’oxygène. On s’extériorise, on est moins seul. Mais quel rôle pouvons nous jouer dans le réseau lorsqu’on vient d’y adhérer ? »
« Ce n’est pas facile de comprendre l’organisation du réseau centre . »
« Il y a nécessité de prendre en compte l’évolution des territoires ».
« Il y a 12 centres sociaux en Eure et Loir, pour certains découverte du réseau aujourd’hui : on ne savait pas à quoi il servait, c’est quoi, qu’est ce qu’on y fait ? ».

Du point de vue de la FCSF : Le Réseau est aussi national. La consolidation du réseau centre nourrit également le réseau national. Cela renforce le projet centre social (Cf la charte fédérale nationale).

Du point de vue du CA et Comité Technique : Le réseau veut s’assurer de répondre aux besoins des centres sociaux, d’être proche du terrain pour acquérir une culture et un langage commun.
Une des force du réseau est de travailler avec les bénévoles des centres sociaux. Il y a de la souplesse.
Aujourd’hui il existe un Conseil d’Administration composé de 5 personnes, un bureau composé de 3 personnes qui déterminent les orientations générales de l’association.
Le Comité Technique, composé de salariés et bénévoles des centres sociaux de la région travaillent sur des commissions pour mettre en œuvre les rencontres départementales ou régionales, soit l’animation du réseau, ou sur les relations avec les partenaires ou encore la communication.
En fonction des motivations et compétences, chaque centre social adhérant peut intégrer ces commissions afin qu’il y ait une représentation régionale et ainsi une prise en compte des différents territoires de la région centre.

L’ambition première du réseau :
• Faire valoir et reconnaître la démarche et la dynamique centre social. Pour faire reconnaître le concept d’animation globale, on a besoin d’être fort sur la défense du projet social participatif.
• Faire réseau, c’est déjà faire ce qu’il se fait depuis plusieurs années, soit réunir l’ensemble des acteurs des centres sociaux de la région centre et valoriser les actions des centres sociaux.
Aujourd’hui face aux différentes politiques publiques nous avons besoin de nous rassembler pour défendre nos projets.

Environ 72 centres sociaux sont agrées par les Cafs de la région, environ une trentaine participent de manière régulière à nos rencontres.
15 aujourd’hui sont adhérents au Réseau, 21 devraient l’être en 2010.
L’engagement peut se faire à un niveau départemental. Le lien en régional se fait par la coordination régionale.

Liste des participants à la rencontre régionale :
• Indre et Loire :
-Centre Social Maryse Bastié : Marie Françoise Dreux (bénévole), Alima Mamouni (bénévole)
-Centre Social Giraudeau : David Karine (salariée), Yvon Sylvie (bénévole), Chajia Hadda (bénévole), Sandoz Manu (bénévole)
-Centre Social du Morier : Géraldine Vaucelles (salariée), Patrice Monchatre (Salarié)
-Centre Social Rabière : Fouqué Thierry (salarié), Livebardon Christiane (salariée), Revelle Nicole (bénévole), Coquelin Jean Pierre (bénévole), Hadiza Nwanze (bénévole).
-Centre Social Mirabeau : Dangleterre Isabelle (salariée), Tourlet Elodie (salariée)
-Centre Social Sanitas : Bourdon Sophie (salariée), Barthélémy Elodie (salariée), Gallois Christine (bénévole)
-Centre Social Vallée Violette : Mortier Grégory (salarié)
-Claac Chinon : Any Vallée (salariée), Colette Desblaches (bénévole)

• Loir et Cher :
-Centre Social Vendôme : Patrick Chevet (salarié)
-Batiss’caf Romorantin : Eliane Bruchet (salariée), Desplanches Daniel (bénévole), Desplanches Cathy (bénévole), Monique Ferdane (bénévole), Daloula Gatoussi (bénévole), Mathon Lara (bénévole)

• Loiret :
-Centre social Pont Bordeau : Guyard Bruno (salarié), Aubry Hélène (salariée), Quassym Abdou (salarié), Annick Berneau (bénévole)
-Centre social Clos de l’Arche :Bernadet Sébastien (salarié), Métura Marie Rose (salariée), Boudet Julie (salariée), Houdas Mélanie (salariée) Miloche Jacqueline (bénévole)
-Centre Social de la Gare : Jean Louis Dagues, Lebris Laetitia (salariée), Desache Vinciane (salariée), Gilloton Estelle (Salariée)
-ADAGV : Calvo Solène (salariée), Marc Béatrice, Eberstein Elsa
-Centre Social La Ferté St Aubin : Florence Begouen demeaux (salariée), Gallois Bérangère (salariée), Chartier Manuela (Adjointe chargée des Affaires Sociales), Souilijaert Agnès (Conseillère municipale)
-Centre Social Châteauneuf sur Loire : Claudie Del Vecchio (salariée)
-Centre Social Camille Claudel : Elisabeth Vidal (salariée)
-Centre Social Arc en Ciel : Jimmy Capelle (salarié)
-Aselqo Centre Social Bourgogne : C. Miotto (salariée)

• Indre :
-Centre Social Saint Jean : Siffre Christelle (salariée), Marie Claude Portafaix (bénévole)
-Centre Social Beaulieu : Laurence Colin (salariée), Michel Martin (bénévole)
-Centre Social le Blanc : Françoise Laisné (salariée), Reizo Maryvonne (bénévole), Pruvost Marie Claude (salariée), Catherine Zot (salariée)
-Centre Social St Christophe : Johanna Jamet (salariée), Fischer Monique (bénévole), Dagois Françoise (bénévole)
-Centre Social Grands Champs : Anne Bizet (salariée), Floquet Marylène (salariée)

• Eure et Loir :
-Centre Social Robert Doisneau : Mr Masamba (salarié)
Forum de la Madeleine :
Véronique Grudet (salariée)

• Réseau centre :
Solange Bouchet (présidente)
Ramatou Sow (chargée de mission)

• FCSF :
Caroline Ladous (chargée de mission)

• Caf du Loiret :
Françoise Codiasse (conseillère technique)
• Caf de l’Eure et Loir :
-Emilie Roy (conseillère technique)

• Mairie St Jean de Braye :
-François Plantade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *