Radicaux, réveillez-vous !

Radicaux, réveillez-vous !

1ere traduction en français du 1er livre de Saul Alinsky
Préface de Marie-Hélène Bacqué
Postface de l’Alliance citoyenne
Editions le passager clandestin

Prix : 14 €
Format : 12,5 x 18 cm
300 pages
ISBN : 978-2-36935-053-8
Date de sortie en librairies le 21 février 2017

Vous pouvez acheter ce livre en souscription dès maintenant, au prix spécial de 12 €, sur le site de l’éditeur (et vous le recevrez à partir du 7 février)

Son premier livre, Reveille for Radicals, paru en 1946 et traduit ici pour la première fois en français, est une source d’inspiration pour tous les travailleurs sociaux des deux côtés de l’Atlantique. Il dresse un tableau d’ensemble des tensions sociales, raciales, économiques et religieuses étatsuniennes au sortir de la deuxième guerre mondiale et de l’ère rooseveltienne, et s’adresse aux « radicaux », c’est-à-dire à ceux qui, mus par une forte exigence de justice sociale, sont déterminés à s’attaquer à la racine des problèmes. Dans cette perspective, Alinsky propose un panorama, nourri de très nombreux exemples, des modalités stratégiques, tactiques et «psychologiques» du travail d’organisation des communautés populaires qu’il a mis en œuvre depuis les années 1930.

Saul Alinsky est le père du community organizing, cette forme d’activisme qui vise à mobiliser et à rassembler, à l’échelle locale, les groupes et les organisations de la population dans le but d’engager un rapport de forces avec les autorités et de résoudre un ensemble de problèmes identifiés collectivement. Le nom d’Alinsky est apparu dans les débats publics français à l’occasion de la première élection de Barack Obama, en novembre 2008, mais « le rebelle de Chicago » est, depuis plus de 70 ans, une figure symbolique essentielle, tant par son parcours et son expérience militante que par ses écrits.

Dans le contexte français contemporain où la démocratie se porte mal, où la représentation politique est confisquée par des élites, où les classes populaires sont de plus en plus exclues du jeu politique, la lecture d’Alinsky donne des pistes pour engager de nouvelles formes de mobilisation et repenser la question du pouvoir et du conflit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *